HeyJool

Projet lancé en 2015 - Société en cours de création

Eclairer notre monde, c’est autant transmettre l’énergie du soleil par la lumière d’une lampe que démontrer que l’on peut créer des objets à la fois utiles, beaux et durables.

 

HeyJool porte ainsi la double ambition de créer des objets permettant l’accès à une énergie propre, mobile et bon marché et de promouvoir des innovations techniques favorisant la démocratisation du design durable. HeyJool s’inspire d’innovations telles Solar Impulse (premier avion solaire), Tesla (voiture électrique), de Francis Kéré (architecture simple et durable).

 

Le projet HeyJool est issu de la rencontre d’entrepreneurs passionnés ayant fait l’expérience des problèmes d’accès à l’énergie en Afrique et du manque de durabilité de l’offre actuelle.  En 2009, après avoir travaillé chez Schneider Electric, Benjamin a créé Planetic, un groupe d’entreprises sociales et environnementales dont le premier projet fut de la reforestation au Congo-Brazzaville. En 2015, il a commencé à distribuer des lampes solaires de Schneider Electric mais le fait d’être distributeur et non manufacturier a empêché le financement de cette activité. Il rencontre alors Antoine de Pins qui revenait en France après avoir travaillé en Ouganda et au Burundi. Ensemble, ils décident de créer une lampe solaire qui plairait autant aux Européens qu’aux Africains grâce à ses performances et son design durable.

 

Ils ont alors commencé par étudier la possibilité de remplacer le plastique par des matériaux plus durables comme le bambou puis le liège. L’objectif était d’éviter l’utilisation des produits issus du pétrole et très polluants lorsqu’ils ne sont pas recyclés, ce qui est souvent le cas. Parallèlement, ils ont mené des recherches sur le panneau solaire, la batterie et les LED pour trouver la meilleure combinaison entre performances techniques, coûts de production et impact sur l’ensemble du cycle de vie du produit.

 

Aujourd’hui, HeyJool s’apprête à commercialiser son premier produit : la Jool solar +, une lampe de bureau ou de chevet, mobile car solaire, hybride car rechargeable aussi sur le secteur, capable également de recharger des téléphones et esthétique par son boitier en liège et son design épuré. Son nom fait bien évidemment référence au joule, l’unité de mesure de l’énergie, et sa sonorité au mot anglais jewel, un bijou que nous voyons comme étincelant.

 

HeyJool lancera une campagne KickStarter en 2018. Ensuite, elle. créera des partenariats avec des ONG globales et locales pour participer à leurs programmes d’accès à l’énergie. Parallèlement, la Jool solar + sera commercialisée en Europe et aux Etats-Unis à un prix permettant de la vendre le moins cher possible en Afrique. HeyJool sollicitera alors la Banque Mondiale pour qu’elle référence la Jool solar + dans son programme Lighting Africa.

 

HeyJool commence déjà à designer d’autres produits pour proposer à ses clients des solutions innovantes, durables et utiles pour tous. Il s’agira aussi bien de solutions d’accès à l’énergie que de produits au design durable. Restés éclairés !

1ère maquette de jOOl. en bambou, exposée en décembre 2015 lors de la COP21 à Paris.