Histoire de Planetic

2017

  • Planetic reçoit l’agrément préfectoral Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale (ESUS) en tant qu’organise de financement de l’économie sociale et solidaire (ESS).
  • Planetic obtient la reconnaissance des professionnels de l’investissement d’impact en adhérant à Finansol et à l’European Venture Philanthropy Association (EVPA).
  • Planetic cède ses filiales Planetic Maroc et Planetic Congo.
  • Planetic lance le prototypage de la plateforme Tuto.school avec des étudiants de l’Ecole Européenne des Métiers de l’Internet (EEMI).

2016

  • Lancement du projet Tuto.school, plateforme digitale d’entraide scolaire, lors d’un concours organisé avec l’Ecole Européenne des métiers de l’internet.
  • Immatriculation de la filiale Planetic Lab SASU pour y transférer l’activité coworking au Palais Brongniart . Obtention de la mention « Entreprise de l’Economie Sociale et Solidaire » (ESS).
  • AlterMassage obtient l’agrément préfectoral « Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale » (ESUS) et recrute en CDI 3 nouveaux praticiens bien-être malvoyant.
  • Elaboration avec Emmanuel Aubé d’un projet agroécologique en Ile-de-France.

2015

  • Lancement avec Antoine de Pins de jOOl., lampe solaire écologique, et présentation d’un prototype au Bourget lors de la COP21.
  • Réussite du chantier de réparation environnementale au Congo initié en 2012.
  • Réussite de l’espace de coworking au Palais Brongniart et recrutement d’un salarié en charge de sa gestion.

2014

  • Création avec Marion Nibourel de la filiale AlterMassage et recrutement en CDI des 2 premiers praticiens bien-être malvoyants.
  • Création avec Emmanuel Chauvin et Morgane Brunier d’un espace de coworking éco-conçu de 200 m2 au Palais Brongniart pour rassembler chercheurs et entrepreneurs dans un lieu d’innovation.

2013

  • Lancement avec Marion Nibourel du projet AlterMassage pour offrir des emplois durables à des praticiens bien-être non voyants et malvoyants via la vente de prestations de bien-être au travail. Première réunion avec des praticiens formés par l‘Association Valentin Haüy.
  • Création avec Nacer Ibnaldeljalil de la filiale Planetic Maroc en prévision d’un projet de reforestation.

2012

Planetic Congo remporte un appel d’offre pour un important chantier de réparation environnementale. Planetic Congo emploie 43 salariés congolais et les forme aux techniques innovantes de génie écologique afin de réparer les sols et protéger la biodiversité.  La plantation d’herbes et d’arbres disposés en « piège à eau » s’avère plus efficace et beaucoup moins coûteuse que des travaux de terrassement et de génie civil.

2011

Planetic Congo réalise une étude de faisabilité pour la création d’un large projet agro-forestier en périphérie de Pointe Noire. Bien que faisable et très utile, le projet n’a finalement pas été financé.

2010

Création avec Adolphe N’Kouossa de la filiale Planetic Congo à Brazzaville. Elaboration des termes de références techniques des projets agricoles et forestiers au Maroc et au Congo-Brazzaville. Obtention du soutien officiel des autorités nationales et locales dans les deux pays.

2009

Création à Paris de Planetic SASU par Benjamin d’Hardemare avec pour premier projet la reforestation en Afrique. Début d’une prospection commerciale intensive au Maroc et au Congo-Brazzaville.